icone auto icone art icone jud icone ventes
icone ventes - Découvrez nos autres univers
icone ventes - Découvrez nos autres univers

Affinez vos critères de recherche
all











Créer une alerte

Quelle voiture d’occasion acheter/choisir

Quelle voiture d’occasion acheter ?

L’achat d’une voiture d’occasion peut rapidement s’apparenter à un parcours du combattant. Pour éviter toute déconvenue, il importe de se poser les bonnes questions.

A partir de quel moment un véhicule est considéré comme d’occasion ?

Un véhicule est fiscalement considéré comme d’occasion, s’il est âgé de plus de six mois à la date de livraison et a parcouru plus de 6 000 kilomètres. Contrairement à une voiture neuve et à une voiture 0 km, qui sont immatriculées mais n’ont jamais roulé, le véhicule d’occasion est donc vendu par son propriétaire après qu’il l’a utilisé.

Pourquoi acheter une voiture d’occasion ?

L’acquisition d’une voiture d’occasion est avant tout motivée par des raisons financières. Il faut dire que cette automobile offre l’avantage d’être plus abordable : son coût étant jusqu’à 40 % moins élevé que celui d’un véhicule neuf. Par ailleurs, sa décote est généralement moins importante que celle d’un modèle neuf, qui perdra entre 20 % et 25 % de sa valeur au cours de la première année qui suit son acquisition. Enfin, contrairement aux voitures neuves qui peuvent avoir à supporter de longs délais de livraison, les secondes mains sont en disponibilité immédiate chez les concessionnaires.

Où acheter un véhicule d’occasion ?

Il existe plusieurs façons d’acquérir une voiture d’occasion :

– via Internet : les sites de petites annonces, les mandataires et les courtiers proposent une multitude de véhicules d’occasion à prix compétitifs. Pour autant, le modèle choisi ne sera pas forcément disponible immédiatement et vous ne pourrez pas l’essayer avant l’achat.

– chez un concessionnaire : le concessionnaire automobile est une société choisir acheter un véhicule d'occasion (renault)qui commercialise les véhicules d’une seule marque. En achetant votre voiture d’occasion chez un concessionnaire, vous bénéficieriez d’avantages de paiement (remises, crédit auto, etc.) et d’une garantie allant jusqu’à 3 ans. Enfin, le concessionnaire pourra le cas échéant reprendre votre ancien véhicule : dans ce cas, vous n’aurez pas à vous charger de toutes les démarches liées à sa revente.

– les ventes aux enchères : les ventes aux enchères constituent une alternative pour acheter un véhicule d’occasion. Les modèles proposés viennent le plus souvent de particuliers ou de services publics (EDF, la Poste, etc.), mais peuvent aussi provenir de liquidations de magasins ou de saisies judiciaires. Résultat ? Vous pouvez économiser jusqu’à 50 % sur la cote argus. Il convient cependant de prendre le temps d’évaluer l’état du véhicule et de vérifier son histoire. En effet, certains modèles peuvent avoir été mal entretenus et comporter des vices cachés voire de gros défauts mécaniques. Dans l’idéal, faites-vous accompagner d’un professionnel ou d’un amateur averti.

Comment choisir un véhicule d’occasion ?

Différents critères sont à prendre en compte lors de l’achat d’une voiture d’occasion :

– le budget : comme pour l’acquisition d’une automobile neuve, commencez votre recherche en vous fixant un budget maximum. Au moment de choisir, considérez également les frais annexes liés à l’assurance auto, à l’entretien, aux réparations et au carburant.

– le kilométrage : Vous roulez beaucoup ? Optez pour une voiture avec un kilométrage limité. Si vous roulez peu, un véhicule d’occasion avec beaucoup de kilomètres au compteur ne sera pas un frein.

– la motorisation : les moteurs diesel sont adaptés aux forts kilométrages annuels et aux longs trajets, tandis que les moteurs essence sont parfaits pour la ville et les petits trajets.

Quelle voiture d’occasion acheter ?

Citadine, compacte, familiale, etc. : chaque type de véhicule est optimisé pour un usage précis.

Les meilleures citadines d’occasion

Plébiscitée par les jeunes conducteurs, les célibataires et les couples sans enfant, la citadine est idéale pour la ville comme pour les petits trajets du quotidien. De taille réduite, elle se gare facilement dans les petits espaces. En outre, elle se révèle peu coûteuse que ce soit au niveau du carburant ou de l’entretien. Voici les modèles les plus fiables pour acheter d’occasion : Renault Clio, Citroën C3, Skoda Fabia, Honda Jazz et Volkswagen Polo.

Les meilleures compactes d’occasion

La voiture compacte est appréciée pour sa polyvalence. À l’aise en ville, elle est aussi assez largement motorisée pour affronter la campagne, l’autoroute et la montagne. Déclinée en 3, 4 ou 5 portes, elle intéresse autant les célibataires, les commerciaux que les familles de quatre personnes. Le marché de l’automobile d’occasion regroupe de nombreux modèles compacts, qui sont pour la plupart très fiables. Quelques exemples : Honda Civic, Renault Mégane, Citroën C4, Peugeot 308, Audi A3 et Volkswagen Golf.

Les meilleures familiales d’occasion

Confort routier appréciable, coffre volumineux et bonne habitabilité : telles sont les caractéristiques d’une bonne voiture familiale. Moins adapté à la ville, ce type d’automobile convient davantage aux moyens et longs trajets. Plusieurs marques sont fiables en occasion, en voici quelques-unes : Volkswagen Passat, Peugeot 2008, BMW Série 3, Toyota Avensis, Audi A4 et Skoda Octavia.

Les points à contrôler avant d’acheter

Acheter un véhicule d’occasion ne se fait pas à la légère. Pensez donc à l’inspecter sous toutes les coutures.

L’extérieur du véhicule

– la carrosserie, son état et son uniformité : corrosion, départ de rouille, traces de chocs, etc. ;

– les pneus et la roue de secours : état, âge, usure, jeu de roulement, conformité ;

– l’état des joints (portières, coffre, toit ouvrant) ;

– l’état du pare-chocs et le bon fonctionnement des feux ;

– la batterie : état des bornes et tension de charge ;

– le moteur, le niveau d’huile, du liquide de refroidissement et de frein.

L’intérieur du véhicule

– le compteur kilométrique : si les chiffres ne sont pas alignés, il a pu être modifié ;

– les organes très sollicités : les pédales (dureté, usure), le volant (vérifier le jeu en tirant et en poussant) et le levier de vitesse ;

– l’état du plancher, des sièges et des ceintures ;

– la présence de taches d’humidité sous les tapis ou les housses ;

– le bon fonctionnement des accessoires : éclairage, essuie-glace, ventilation, climatisation, chauffage, autoradio, etc.

Les documents que le vendeur doit vous remettre

Le vendeur a obligation de vous fournir certains documents :

– le certificat d’immatriculation (ex-carte grise) barré et portant la mention « Cédé/Vendu/le jour/mois/année/heure », suivie de la signature du vendeur ;

– le carnet et les factures d’entretien ;

– un exemplaire du certificat de cession du véhicule ;

– un certificat de situation administrative qui atteste que le véhicule n’est ni mis en gage, ni volé et qu’il ne fait l’objet d’aucune opposition judiciaire émanant d’huissiers de justice ou du Trésor Public ;

– un certificat de contrôle technique ayant été effectué dans les 6 mois précédant la vente ;

– et le cas échéant, une attestation de garantie commerciale.